Les chats sont en haut de l’échelle des animaux domestiques les plus appréciés au monde. Discrets, élégants, intelligents, joueurs et divertissants, ce sont d’excellents compagnons avec qui l’on peut développer une vraie relation affectueuse. Pour cela néanmoins, il faut bien les connaître et maîtriser leurs habitudes, idéalement depuis l’enfance pour pouvoir les élever comme il se doit.

La difficulté réside dans le fait que les chatons mâles et femelles diffèrent souvent singulièrement dans leur comportement. Les astreindre au même régime est une erreur fréquente que vous pourrez éviter en apprenant comment faire la différence. Voici quelques conseils et astuces pour y arriver.

Un comportement similaire à la naissance


Bien qu’ils aient effectivement des habitudes et manières différentes, les chatons mâles et femelles ont au moins un point commun au niveau comportemental. Ils adorent les caresses et les câlins. Ces gestes affectueux sont de nature à les rassurer et à leur indiquer que vous êtes leur ami. Il est donc important de le répéter aussi souvent que possible pour qu’ils soient en confiance. Cela vous donnera tout le loisir d’observer par la suite ce comportement du chaton mâle ou femelle.

Comment reconnaître le mâle de la femelle ?

Les chatons mâles et femelles présentent des anatomies quelque peu différentes, ce qui permet de les différencier dès les premières semaines de leur vie. Oubliez les mamelles ! Les deux sexes en possèdent. Le seul moyen totalement fiable de les identifier est d’observer leurs parties génitales en soulevant leur queue. Chez les mâles, le scrotum contenant les testicules est présent, et on remarque que le bout du pénis et l’anus sont plus éloignés que chez les femelles. Ces dernières présentent quant à elle une vulve en forme de fente.

N’oubliez pas avant de vous livrer à cette inspection, de vous laver les mains et de porter dans gants doux et propres. Vous éviteriez ainsi d’infecter votre chaton mâle ou femelle dont les parties génitales sont, dans les deux cas, très sensibles.

Les différences comportementales

Le comportement instinctif des chatons peut être influencé par de nombreux facteurs, internes comme externes comme l’environnement et l’entourage. De manière générale, un chaton correctement socialisé, mâle ou femelle, aura une attitude plus amicale qu’un chaton jamais tenu par un humain. Un chaton été élevé en compagnie d’autres animaux sera plus à l’aise dans une maison avec d’autres animaux de compagnie qu’un chat qui a grandi seul.

Il existe néanmoins un cas particulier. Avant la castration, les chats mâles ont tendance à uriner sur les meubles, les sols, les murs et autres endroits afin de marquer leur territoire. Ils passent leur temps à rechercher des femelles et défendent agressivement « leur maison » contre les autres chats mâles du voisinage, en particulier ceux de gouttière. Il est fortement déconseillé d’avoir un chat mâle non castré à la maison.

Pour finir, éliminez d’emblée quelques idées reçues sur les chatons, cela vous permettra de mieux les élever. Les chatons ne :

  • se frottent pas contre vous parce qu’ils ont faim : c’est plutôt une technique de marquage odorant propre au règne animal qui lui permettra de vous identifier avec d’autres sens que la vue ;
  • voient pas dans le noir : s’il est vrai qu’ils ont une bien meilleure vision nocturne que nous, les chatons sont plus à l’aise dans la pénombre que dans le noir total où ils se fient plutôt à leurs autres sens ;
  • remuent pas la queue de contentement : c’est tout le contraire en réalité, les chatons expriment leur mécontentement en remuant la queue. Quand ils sont contents, ils ronronnent.

Voilà à peu près tout ce qu’il faut savoir sur le comportement des chatons mâles et femelles pour les élever. Si vous remarquez des habitudes bizarres et que vous êtes inquiet, n’hésitez pas à prévenir et à vous rendre chez un vétérinaire qualifié pour vérifier si votre animal n’est pas malade.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Please enter your name here