Les vacances se profilent et votre envie de détente se retrouve troublé par le chien de la famille. Comment éviter les fugues dans un lieu qu’il ne connaît pas ? La protection vient de plusieurs actions distinctes mais qui participeront toutes au même but.

Un bon dressage du chien en amont

La fugue d’un chien n’est pas une finalité. Si vous travaillez pour apprendre les ordres de base à votre toutou, il ne songera même pas à partir.

Or, il est assez courant quand on possède un grand jardin et que le chien n’est jamais sorti dans la rue de zapper l’apprentissage du rappel. Il ne s’acquiert pas en quelques séances ou en utilisant un simple accessoire comme ceux de collier-de-dressage.info. Toutefois, il n’est pas difficile non plus.

Le mieux est de commencer les leçons dans un endroit clos. Si votre chien ne vous écoute pas, il ne pourra pas s’enfuir pour autant. L’idée n’est pas de détacher votre chien et de laisser courir partout en essayant de l’appeler pour qu’il revienne. Ayez un vrai but.

Cela peut être un jeu. Vous lancez la balle et l’appelez quand il l’attrape pour qu’il revienne. Vous pouvez aussi marcher dans l’espace clos en surveillant qu’il vous suive et s’il ne le fait pas, appelez-le. Quand il vient, donnez-lui une friandise.

Le rappel peut aussi se travailler quand il est en laisse. Prenez une laisse qui a au moins cinq mètres de longueur et quand votre chien s’arrête pour sentir quelque chose, attendez quelques secondes avant de l’inviter à venir. Félicitez-le quand il le fait et donnez-lui quelques caresses bien méritées.

Le choix d’un lieu de vacances idéal

Attention, on ne parle pas ici de votre bonheur, mais de la sécurité de votre chien. Si vous pensez rester longtemps sur la terrasse ou garder la porte ouverte, comportement que l’on a souvent quand on loue un bungalow, il faut impérativement qu’il y ait une clôture quelque part.

un grand chien qui s'est enfui

Même si votre chien est parfaitement dressé, il partira s’il retrouve seul un long moment dehors. Cela ne veut pas dire qu’il a envie de fuguer. Il répond tout simplement à son besoin naturel de sentir, de découvrir de nouvelles choses ou de suivre les passants qui le regardent avec bienveillance.

Un chien qui a cette habitude et revient toujours est encore plus dangereux. Dans votre petit village, il maîtrise parfaitement les lieux et connaît la route du retour. Fort de cette confiance, il pourrait vagabonder sur votre lieu de vacances sans jamais imaginer qu’il pourrait se perdre.

Nommer un responsable du chien

Quand vous partez en famille, nommez un responsable chaque jour qui est chargé de surveiller le chien. Ne présentez pas cette mission comme un fardeau sinon vos enfants ne seront pas emballés et le feront mal.

Évitez de confier cette responsabilité à un enfant trop jeune. Une dizaine d’années est un âge minimal pour être capable d’assumer cette charge.

Une bonne alternative est de faire un binôme : un parent + un enfant. Ainsi, pendant que le reste de la famille s’en va à la plage, le binôme peut aller à la découverte d’un port, d’un parc naturel avec le chien ou pratiquer une belle randonnée. Il est aussi possible de rester dans le bungalow pour jouer à des jeux de société ou préparer des surprises au reste de la famille.

Ces moments privilégiés à trois renforcent les liens. Profitez-en !

Fatiguer le chien

Le départ en vacances est très excitant pour le chien. S’il n’a pas conscience du lieu où il se rend, il apprécie toujours partir en voiture. C’est encore pire s’il ressent de la nervosité parmi la famille, ce qui est toujours le cas quand les enfants sont heureux de partir et que les parents stressent pour le trajet et sur les choses à ne pas oublier.

S’il se retrouve enfermé dans le bungalow pendant que tout le monde s’amuse, votre chien va être déçu. Il ne faut pas croire que nos compagnons sont bêtes et dociles. Ils ressentent la tristesse et l’ennui. Cela peut l’inciter à rechercher une sortie pour marcher là où il ne devrait pas aller. Essayez de diagnostiquer sa tristesse en suivant les conseils de psychologies.com.

En revanche, si chaque jour, le chien participe à vos sorties, il sera le plus heureux. En plus, vous pourrez mieux le surveiller.

Le soir, quand il rentre à la location, il est aussi fatigué que vous. Il y a de fortes chances pour qu’il s’allonge au sol et dorme pendant plusieurs heures.

Les propriétaires de chien se retrouvent souvent confrontés à une sorte de discrimination. Beaucoup de lieux sont interdits aux animaux, même en laisse et bien dressés. Soyez préparé et informez-vous avant chaque sortie pour savoir s’il est possible de venir avec lui.

Dans le cas où ce n’est pas possible, la solution du binôme qui reste en sa compagnie est à privilégier.

Mettre un collier GPS au chien

Vous connaissez le proverbe populaire « Mieux vaut prévenir que guérir » ? Respectez-le avec votre chien. Malgré tous les moyens mis en œuvre pour éviter qu’il ne fugue, il se pourrait qu’il essaie tout de même de fuir ou qu’il se perde.

Dans ce cas, c’est très dur de le retrouver, à moins qu’il ne possède un traçage GPS. Ces accessoires, très courants aux Etats-Unis, se multiplient en France. Ils consistent à mettre autour du collier du chien une petite balise GPS. Peu gênante pour l’animal, cette balise vous donne sur une application de téléphone ou d’ordinateur sa localisation en temps réel.

Vous connaissez le proverbe populaire « Mieux vaut prévenir que guérir » ? Respectez-le avec votre chien.

La marge d’erreur est très faible (quelques mètres seulement) et le tracking fonctionne partout dans le monde. Le prix de ces systèmes est d’environ 50/100€ + le coût de l’abonnement à l’application. Vous n’êtes pas obligé d’être toujours abonné. Inscrivez-vous et payez la mensualité uniquement les mois où vous partez en vacances.

Ce système est conseillé pour tous les chiens et quasiment obligatoire pour des races reconnues pour leur propension à fuguer comme le husky.

Si vous n’avez pas de GPS et que votre chien a fugué, ne soyez pas apathique. Séparez-vous en plusieurs groupes. Laissez au moins une personne à la location au cas où il reviendrait, puis élargissez le champ de recherche au fur et à mesure.

Il faut savoir qu’un chien peut courir une distance considérable, notamment s’il panique en réalisant qu’il est perdu. Contactez les services municipaux et si vous résidez dans un lieu comme un camping, contactez l’accueil.

N’hésitez pas à demander aux passants que vous croisez s’ils ont vu le chien. Beaucoup ont peur ou ne veulent pas s’encombrer d’un animal, même s’il apparaît clairement perdu, mais n’auront pas de gêne à vous dire qu’ils l’ont vu sans lui venir en aide.

PARTAGER
Article précédentQue doit manger un chat qui a du diabète ?
Propriétaire d'un labrador et un berger allemand, je suis un grand passionné des animaux. J'en parle d'ailleurs au quotidien puisque je travaille dans une animalerie.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Please enter your name here