Nos amis les chats sont des animaux très attachants, mais aussi sensibles à toute sorte de maladies. Depuis quelques années, on constate la hausse du nombre de félins atteint du diabète. Chez un chat, plusieurs symptômes peuvent indiquer la présence de cette maladie. Cependant, l’alimentation demeure essentielle pour aider votre chat à bien vivre son état. Et soyez à l’affut de nos petites astuces pour surveiller son régime.

Les causes du diabéte

Comme pour un humain, le diabète peut être génétique. Dans ce cas-là, votre matou a tiré les mauvaises cartes à la naissance et vous devrez toujours faire attention à lui et à son alimentation.

D’autres fois, le diabète est lié à son alimentation. Malgré les conseils des vétérinaires et la prévention faite sur le sujet, on constate que beaucoup de maîtres continuent de nourrir leurs animaux domestiques avec les restes alimentaires de la famille.

Or, les animaux ont des besoins nutritifs très différents des humains. De plus, la quantité de sucre et de sel contenue dans les produits industriels ou même des produits de consommation courante comme la baguette de pain est néfaste pour votre chat.

un chat en surpoids

Symptômes de la maladie

Plusieurs signes peuvent indiquer l’existence de diabète chez un chat. Votre animal de compagnie montre un appétit grandissant et/ou vous constatez une augmentation de la demande en eau.

Si vous avez cette impression, mais n’arrivez pas à la quantifier, utilisez une fontaine à eau et un distributeur à croquettes. Pour ces derniers, vous avez un excellent comparatif des modèles et des fonctionnalités disponibles sur distributeur-croquettes.fr.

Remplissez les deux matériels et notez quelque part la quantité mise. Puis, quelques heures après, allez voir où en sont les jauges. Comparez cela avec les besoins normaux du chat (selon peut dépendre selon les races, l’âge, les habitudes). Si les différences sont élevées, vous aurez confirmation que votre félin a un comportement anormal lorsqu’il s’agit de boire ou de manger.

Contrairement à ce que l’on pense, le diabète ne fait pas toujours grossir. Chez le chat, les résultats inverses sont même plus souvent constatés. Il convient de peser son chat régulièrement (une fois tous les deux mois minimum) pour surveiller que sa silhouette est bonne. N’oubliez pas qu’un chien en surpoids ou maigre encourt des problèmes de santé multiples, et pas uniquement du diabète, comme des maladies cardiaques, des soucis pour se déplacer, un mal-être psychologique…

Il est important que la maladie soit diagnostiquée le plus tôt possible afin de prévenir tout éventuel risque d’aggravation.

Une légère léthargie peut aussi être décelée dans le cas des chats atteints par la maladie. Le diabète affecte aussi le pelage de l’animal. Un maître attentif remarque rapidement ces détails, mais c’est plus compliqué pour une personne interagissant peu avec son chat ou même avec un félin qui passe l’essentiel de ses journées à l’extérieur de la maison.

Il est important que la maladie soit diagnostiquée le plus tôt possible afin de prévenir tout éventuel risque d’aggravation. De bons comportements du maître comme du chat limitent l’impact de la maladie. En revanche, si rien n’est fait, cela peut devenir très grave, jusqu’à devenir fatal dans la pire des situations.

Le diabète est très rare chez les chatons. Il apparaît généralement à l’âge adulte, voire dans les dernières années de vie du félin.

Alimentation adaptée

Si votre chat est atteint du diabète, son alimentation sollicitera toute votre attention. En effet, le métabolisme spécifique de votre chat exigera une nourriture à faible teneur en graisse avec un taux élevé de protéine. De plus, ces protéines devront être faciles à absorber par l’organisme et de haute qualité.

Il est assez difficile de concevoir ce genre de régime à la maison. On vous conseille alors fortement de consulter des spécialistes qui vont vous recommander des croquettes adaptées. Si vous souhaitez impérativement concevoir la nourriture de votre chat, faites bien attention aux quantités d’aliments mis lors de la confection.

Surveiller son régime

La santé de votre animal victime de diabète dépend surtout de sa nutrition.

Faites une analyse des habitudes actuelles de votre chat :

  • Combien de fois par jour mange-t-il ?
  • De quoi sont constitués ses repas ?
  • À quelle heure mange-t-il ?
  • Combien de fois fait-il des excès ?
  • Où est-il susceptible de manger de la nourriture non contrôlée par vos soins ?
  • Comment est sa consommation d’eau au quotidien ?

La plupart des chats possèdent des habitudes alimentaires uniques. Leur caractère autonome les rend très différent des chiens qui mangent à des heures fixes et uniquement les croquettes servies dans la gamelle par le maître.

Or, certaines habitudes ne sont pas bonnes pour votre chat. C’est pourquoi vous devez donner les réponses aux questions précédentes au vétérinaire qui suit votre chat. Ensemble, vous pourrez discuter des aménagements à faire dans cette routine. N’oubliez que votre chat ne peut pas se contrôler. Les humains qui en sont victimes ont parfois du mal à le faire, alors comment voulez-vous qu’un chat qui ignore tout des dangers de la maladie puisse maîtriser ses gestes ?

Rationnez la nourriture selon le nombre de repas. Demandez une nouvelle formule de nourriture si votre chat présente des réticences à manger le régime initialement prescrit. Veillez à ce que votre chat ait un poids normal, ni trop maigre, ni obèse. Le petit tutoriel de Wikichat peut vous aider à déterminer le « bon » poids pour votre chat.

Certains vétérinaires recommandent de donner aux chats atteints du diabète de la nourriture riche en eau afin de stabiliser leurs poids. Pour que le régime réponde efficacement aux besoins de votre chat, il est vivement conseillé de demander conseil à des spécialistes sur la nourriture adéquate.

Un suivi régulier chez le vétérinaire

Les premiers mois qui suivent le diagnostic sont les plus importants. Durant cette période, les habitudes du chat doivent se modifier pour que la situation n’empire pas et la maladie doit être étudiée pour savoir ce qu’elle provoque chez votre animal.

Tous les chats ne réagissent pas pareils selon les changements. Pour certains, le taux de sucre se régule très vite, tandis que pour d’autres, des complications vont survenir.

Il est donc recommandé de voir le vétérinaire une fois par mois le premier trimestre qui suit la découverte de la maladie, puis une fois par trimestre l’année qui suit. Par la suite, si les résultats sont bons, quelques vérifications avec la vaccination annuelle suffisent.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Please enter your name here